Hôtellerie : Le patrimoine gagne des étoiles _ Côté Maison

http://www.cotemaison.fr/imprime/?idcontenu=17539&typecontenu=0

Une caution patrimoniale Chaque bâtiment fait l’objet d’une approche et de contraintes bien spécifiques. Pour la piscine Molitor à Boulogne et l’hôtel-Dieu à Lyon – le plus grand patrimoine classé en France -, l’architecte d’intérieur Jean-Philippe Nuel travaille avec un architecte des Bâtiments de France intégré à l’équipe de maîtrise d’oeuvre. Ce dernier apporte une caution patrimoniale, effectue un travail de fond sur l’historique du lieu et fait le lien avec la Drac (Direction régionale des affaires culturelles). Ce dispositif n’est pas obligatoire mais simplement recommandé pour les édifices classés. L’architecte du patrimoine Florent Richard, en charge de la piscine Molitor, qui collabore étroitement avec Jean-Philippe Nuel, répartit les rôles : “Jean-Philippe Nuel apporte son intelligence au projet et se nourrit de tous les éléments qu’on peut lui fournir et qui ont trait au caractère particulier du lieu. Nous ne sommes pas des censeurs, nous faisons partie de la même équipe.”

À la piscine Molitor, deux bassins (l’un couvert de 33 mètres, l’autre extérieur de 46 mètres), un hôtel, un restaurant et un spa verront le jour début 2014, en partenariat avec Accor et Bouygues. Si la structure actuelle disparaît, c’est parce que les supports en béton de 1929 étaient beaucoup trop abîmés pour être restaurés. Seule la façade du côté du stade Jean-Bouin a été préservée. Des éléments patrimoniaux de la piscine, telles les balustrades en métal vert, trouveront une nouvelle place et des échantillons des portes de cabines et de vitraux ont été prélevés afin que les artisans reproduisent les éléments Art déco. Les tags sur les murs ont été nettoyés.